Blog académie

Comment limiter la perte de poils chez votre chien

Pourquoi les chiens perdent leurs poils ?

Les chiens perdent leur poil depuis toujours deux fois par an, au printemps et en automne.

C’est la mue : un phénomène normal et qui dure seulement quelques jours. A l’origine, le poil se renouvelle à l’automne pour former un pelage plus dense et épais pour supporter l’hiver.

Au printemps, il se libère de sa chaude toison pour alléger les poils et passer les chaleurs de l’été.

Toutes les races ne réagissent pas pareil : le Spitz japonais, le Husky ou l’Akita Inu par exemple perdent beaucoup de poils au moment des mues, tandis que les Labradors, par exemple, en perdent toute l’année.

C’est là que ça se complique : le phénomène de la mue est parfois pris en défaut par nos appartements chauffés et éclairés qui contredisent la nature et les températures.

Le système endocrinien du chien réagit à son environnement et modifie le cycle des follicules pileux. Certains chiens se sont mis à perdre leurs poils tout au long de l’année.

Après, il existe aussi des races de chiens qui perdent très peu de poils, comme le Caniche, le Basenji, ou le Bichon à poil frisé.

Perte de poils causée par des parasites

Les parasites entraînent surtout une perte de poils localisée.

  • La teigne est un champignon qui se nourrit de kératine, présente dans les poils et les cheveux. Elle entraîne une perte de poils sur la tête, la croupe et les cuisses.
  • Les puces ne sont pas dangereuses, mais leurs piqûres peuvent entraîner des démangeaisons, puis des plaques irritées sur lesquelles les poils ne tiennent plus.
  • La dermatite est une maladie de peau fréquente chez les chiens, non contagieuse à l’homme.
  • Causé par un acarien, la démodécie est à l’origine de perte de poils sur la tête et autour des yeux. Elle touche surtout les chiens affaiblis et peut évoluer en surinfection.

L’influence des conditions de vie sur la perte de poils du chien

Le poil est le reflet de la santé générale du chien. Si quelque chose dans son environnement nuit à son organisme, le poil est le premier à se détériorer.

  • un stress prolongé ne favorise pas un poil solide
  • trop pauvre en acides gras et en vitamines, l’alimentation sèche est parfois insuffisante pour maintenir le poil en bon état
  • le manque de sport et de promenade en extérieur augmente la quantité de poils qui restent collés sur le canapé. Hé oui, quand il court dans les fourrés, qu’il se roule par terre et qu’il joue avec d’autres chiens, votre toutou perd en grande partie ses poils morts. En plus, plus il est confronté au froid en hiver, plus son organisme décide de conserver le pelage d’hiver.
  • un pelage mal entretenu, pour de nombreuses raisons que vous devinez peut favoriser la perte de poils

Les risques pour les chiens qui perdent beaucoup de poils

Perdre ses poils ne va pas affaiblir votre chien. Le risque d’ingestion des poils, en revanche, peut être préoccupant. Lorsqu’il se lèche, le chien récupère une partie des poils morts coincés dans son pelage.

A la longue, cela peut provoquer des problèmes gastriques ou intestinaux. Seul un brossage régulier permet d’éviter cela.

Les maladies qui augmentent la chute des poils du chien

Tant que la quantité de poils perdue est constante, il n’y a pas de raison de s’inquiéter.

Cependant, une perte de poils soudainement plus importante, ou localisée peut être le signe d’un problème de santé. Dans ce cas, consulter son vétérinaire.

Les bons gestes pour limiter la perte des poils chez le chien

Une bonne hygiène de vie, une alimentation complète et de grandes balades en plein air sont les premières étapes pour limiter la perte de poils chez le chien.

Vous pouvez aussi avec une bonne influence en prenant quelques bonnes habitudes :

  • donner des compléments alimentaires à votre chien ne va pas empêcher les mues saisonnières. Cependant, en renforçant le poil, ça limite le chute de poils le reste de l’année et maintient les follicules pileux en bonne santé. Vous pouvez lui donner de l’huile de colza, de l’huile de foie de morue, de la levure de bière, l’aloe vera ou certaines algues, comme l’ascophyllum nodosum.
  • le brossage est le geste le plus important. Normalement, il faut brosser un chien au moins une fois tous les deux jours pour éviter de retrouver des boules de poils partout chez soi. Il faut choisir une brosse qui n’irrite pas la peau et qui récupère bien les poils morts. Cela doit être un moment agréable pour lui comme pour vous
  • chez certains chiens, un ou deux toilettages par an sont très efficaces pour diminuer la perte de poils au long de l’année
  • et sinon, sortez, jouez, courez, bref, amusez-vous : c’est tout ça de poils qui ne tomberont pas sous les meubles

LES AUTRES ARTICLES

MORSURE DE SERPENT CHEZ LE CHIEN

MORSURE DE SERPENT CHEZ LE CHIEN

Blog académie Morsure de serpent chez le chienLa morsure de serpent chez nos amis à 4 pattes peut s'avérer très grave si elle n'est pas prise à temps. Il est important de connaître les risques afin d'avoir la bonne réaction, rapidement, et sauver votre animal. Si...

lire plus
LE LOF ET LA CONFIRMATION

LE LOF ET LA CONFIRMATION

Blog académie LE LOF ET LA CONFIRMATIONqu'est ce que c'est ? Le LOF, ou Livre des Origines Françaises, est le registre répertoriant toutes les origines des chiens de race français. Il a été créé en 1885 par les fondateurs de la SCC (société centrale canine). Il...

lire plus
ÉLÉMENTS D’ANATOMIE CANINE

ÉLÉMENTS D’ANATOMIE CANINE

Blog académie ÉLÉMENTS D’ANATOMIE CANINELe chien est un animal quadrupède (ses 4 membres sont au sol), digitirade (il marche sur ses doigts) on peut définir 3 grandes régions anatomiques chez le chien : l'avant-main, le corps et l'arrière main. L'avant-main : tête,...

lire plus